mercredi 16 mai 2018

Île flottante

Petite, pourtant elle a tout d'une grande !
Je l'avais visitée quand j'avais 11-12 ans, lors d'une colonie de vacances à Notre Dame de Monts, sur la côte Vendéenne. Depuis ce temps, je n'y étais jamais retournée. Avec quatre amis, nous venons d'y séjourner pendant quatre jours : elle est encore plus belle que dans mes souvenirs !
 L'Île d'Yeu !


Véritable joyau au cœur de l'océan, c'est le paradis des randonneurs et des amateurs de nature sauvage. Entre paysages à couper le souffle et plages de sable fin bordées d'une mer turquoise, Yeu est un petit bijou de la nature garantissant un dépaysement total.


C'est à pied ou à vélo que les charmes de l'île s'offrent aux visiteurs. Sentier de grande randonnée GR 80 (27,5 km) : il invite les randonneurs à découvrir l'île par le sentier côtier.
Les sentiers de petite randonnée, appelés Sentes, au nombre de cinq, pour découvrir les trésors du bord de mer et les coins secrets de l'île :
Sente des Marais, 10,4 km
Sente du Noroît, 7,6 km
Sente des Oyes, 9,2 km
Sente de la Meule, 8,9 km
Sente de Kreuzland, 8,5 km.

Les dimensions de l'île. Longueur : 9,875 km. Largeur : 3,750 km. Superficie 23 km². Tour de côte véritable 60 km.
Les sentiers côtiers sont réservés aux piétons et donc, interdits aux vélos. De nombreux itinéraires à vélo sont proposés dont un chemin balisé au départ de Port-Joinville.

  
Pour y poser les pieds, hormis l'hélico, un seul moyen de transport : le bateau. Pas le choix : ni pont, ni chaussée submersible, l'île étant distante du continent de 17 km. Pour le bateau, le départ se fait de Fromentine (toute l'année), Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Avril à Septembre) et l'île de Noirmoutier (Juillet et Août). Deux compagnies proposent des traversées : la Compagnie Yeu Continent à l'année et la Compagnie Vendéenne de mars à novembre. Vous pouvez retrouvez tous les horaires de bateaux sur le site de l'office de tourisme de l'Île d'YeuUn petit conseil : un départ peut être rapidement complet (belle météo, jours fériés, congés annuels, etc). Alors n'hésitez pas à réserver à l'avance !
Maintenant que vous avez les infos, on vous embarque !

Sur l'île, TOUT peut se faire à pied ou à vélo !
On vous propose, pour commencer, une visite des incontournables


Le port de la Meule


C'est mon chouchou !! Pittoresque, premier trésor de l'île, sur la côte sauvage. Situé au fond d'une crique naturelle, le petit port est gardé par une aiguille rocheuse, le gros rocher de la Tourelle, une aiguille rocheuse avançant dans la mer.



Il semble niché au fond d'un fjord, une belle échancrure. Pris par l'assaut des tempêtes, un barrage y a ramené le calme et la sécurité.


Des baraques de pêche en bois s'alignent sur le quai. Elles portent des noms amusants : Math'Yeu, le Père Filochard...


La chapelle Notre-Dame de Bonne-Nouvelle, protectrice des marins, domine le port. Bâtie au XIème siècle par les moines établis sur l'île, ses murs sont chaulés. A l'intérieur, on peut voir un tableau (ex voto marin) du thonier Magdeleine Simonne pendant une terrible tempête en 1930. Vingt-huit thoniers ont coulé en une nuit.





La pierre tremblante

A proximité du port de la Meule. C'est un mégalithe de sept mètres de long, qui vacille quand on le pousse ! Personne n'a encore réussi à le faire tomber !


La Pointe du Châtelet et la plage des Sabias


Cette plage offre une belle vue sur le Vieux Château. On le confond presque avec les rochers sur lesquels il s'appuie.


Là aussi, s'alignent des cabanes de pêcheurs.



Protégée des vents dominants, il fait bon y pique-niquer. Au loin, la croix de la presqu'île du Châtelet. Ce calvaire, poupe de navire surmontée d'une croix, est élevé à la mémoire des marins péris en mer.





Nous n'avons pas très chaud ! Un pêcheur nous annonce un temps pluv'Yeu avec la marée montante ! On verra bien ! Avec nos vélos, on décide de poursuivre notre chemin.


Le Vieux Château


Imposant ! Il garde cette côte sauvage, déchiquetée, depuis le XIVème siècle, dans un paysage chaotique et tourmenté.


La forteresse dresse sa silhouette massive au-dessus de la mer. Elle est construite sur un éperon rocheux, entouré par la mer. Nous n'avons pas pu la visiter, fermée ce jour-là. Une prochaine fois, le parcours de visite nous mènera à la boulangerie, cuisine, forge, logis, chemin de ronde, etc.


Ce château aurait inspiré à Hergé celui de l'Île Noire. On n'a pas de peine à y croire !
Le chemin qui y mène est très caillouteux et jonché de nids de poule ! Pas facile à vélo ! Toujours pas de pluie ! Allez, on pédale !


Le port, la plage des Vieilles


Ce tout petit port est protégé par deux jetées. Typique et exigu !


A deux tours de roue, la plage du même nom : un paysage paradisiaque entre ciel et mer, eaux turquoises et plage de sable fin, abrité dans une anse.


Son nom est du à un poisson de mer, côtier, rouge orangé, la Vieille. Et dire que c'est le hasard qui nous a amenés ici ! Il fait bien les choses.
Le ciel s'éclaircit ! Bah, elle est où la pluie ?


La Pointe des Corbeaux et son phare


C'est la pointe extrême de l'île, à l'Est. Le phare en est le gardien. Il est octogonal, muni d'un feu rouge et mesure 19,20 m de hauteur. Selon la légende cette pointe tient son nom du fait que deux corbeaux blancs régnaient sur l'île et rendaient la justice en départageant les plaignants.
De là, retour à Port-Joinville.





Le sentier côtier (27,5 km)


Vers la pointe du Bouet, à l'ouest de Port-Joinville. Nous l'avons emprunté, à pied, très peu de temps, mais juste assez pour prendre cette photo : une bergeronnette grise, sur son poste d'observation. Elle part, revient, repart, pour toujours se poster au même endroit ! Astuc'Yeu !



Quelques distances, en suivant la côte :
Port-Joinville à la Pointe du Châtelet : 9 km
La Pointe du Châtelet au Port de La Meule : 3,5 km
Port de la Meule à la Plage des Vieilles : 4 km
Plage des Vieilles à la Pointe des Corbeaux : 2,5 km
Pointe des Corbeaux à Port-Joinville : 7.3 km


Impossible de parler de l'île sans évoquer les jolies maisons, bordées de jardinets fleuris. Elles sont peintes à la chaux et couvertes de tuiles creuses. Portes, fenêtres et volets sont recouverts de peinture à bateau, dans les couleurs dominantes gris ou bleu, et plus rare, parfois rouge ou jaune !







A la fin du séjour, on n'a d'yeux que pour Yeu, perle de l'Atlantique ! L'Île d'Yeu mérite qu'on la respecte pour la retrouver toujours aussi belle et accueillante. Il paraît qu'en hiver, on ne s'y ennuie jamais...

Le week-end se termine, retour sur le continent, sous un soleil rad'Yeu !


Après tant de belles photos, randonnées, des chaussures un peu plus usées qu'avant de partir, des mollets un peu plus fermes, il faut rentrer... Dommage ! Merci Mathilde, de nous avoir accueillis pendant ces quatre jours ! On était bien, chez toi...


Yeu dégage un charme fou, sauvage, qui sent bon la Bretagne.


Le week-end de Pentecôte aura lieu la Fête des Fleurs. On vous racontera...


Bisettes.
Merci d'être passés par là. L'Île d'Yeu, ça vous tente ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 9 mai 2018

Le vin, histoire d'une passion

Céline, du blog Une Fille En Alsace, est allée à la rencontre de Nathalie, à Kaysersberg. Elles vous font découvrir la cave à vins Terroirs et Propriétés et vous racontent la naissance de cette belle aventure. Nous partageons l'article avec vous (à retrouver ici !). Vous pouvez également retrouver Céline sur sa page Facebook : Une Fille en Alsace.

Les précédents articles sur Terroirs et Propriétés sont ici : Une cave de vigneron #1 et Une cave de vigneron #2. Et pour découvrir Terroirs et Propriétés plus en détails et suivre les dernières actualités, vous pouvez vous rendre sur le site internet ou bien sur les pages Facebook des deux caves : Kaysersberg et Brunstatt.



J'ai, à nouveau, une petite surprise à vous montrer dans un prochain article !


Vous serez là ?

Je vous souhaite un joli mois de Mai !
Bisettes.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 25 avril 2018

On joue !

J'ai sauvé de la poubelle un joli coffret en bois de jeux traditionnels : Marelle, Petits Chevaux, Dames et Oies. Il n'est pas du tout abîmé, pourquoi le jeter ? Il manque des pions ? Et alors ?


Ces jeux sont des grands classiques, ils ont toujours le même succès pour animer des soirées en famille, entre amis, avec les petits-enfants, pendant les vacances. La boîte présente le jeu de dadas et de dames sur les faces apparentes. A l'intérieur, on trouve les jeux de marelle et de l'oie. Pour ce dernier jeu, le plateau est composé de 63 cases, numérotées et dessinées en spirale. L'oie signale les cases fastes disposées de 9 en 9. D'autres comportent des obstacles et des pièges : passer son tour, reculer, retourner à la case départ... Pour gagner, il faut arriver en premier PILE sur la case 63, dans le jardin de l'oie.


Je n'ai pas de pions, mais j'ai... des fèves ! De belles petites oies blanches pour créer mon jeu en remplaçant les pions perdus. Un petit coup de peinture acrylique : noir, mauve, rouge, jaune, etc. Le corps de l'oie reste identique, seule la base de la fève est peinte. Sept pions pour sept joueurs, ça devrait aller. Cela donne au jeu un style authentique.


Moralité : On a toujours besoin de petites oies chez soi !



Chez les Compagnons d'Emmaüs, j'ai trouvé (et donc acheté) un jeu de Cochon qui rit, pour deux ! Je souhaite l'offrir à Mathilde, partie habiter sur l'île d'Yeu.


Le gagnant est le joueur qui a complété son cochon. On jette les dés : le 6 permet de prendre le corps du cochon, l'as permet de placer un attribut tel que patte, oreille, et œil. Pour la queue en tire-bouchon, il faut 2 as d'un seul jet de dés. Dans la boîte, il manque les yeux ! Tout petits, on les perd facilement. Qu'à cela ne tienne, je vais les fabriquer ! Le tuto vous intéresse ? Le voilà.



Matériel

Reste de pâte polymère verte,
Fil de fer vert,
Peinture acrylique noire,
Pince coupante,
Pinces à linge,
Mini-four.


Les étapes à suivre

1. Couper des tronçons de fil de fer, de 2 à 3 cm de long, ils seront plus facile à manier.
2. Malaxer la pâte pour la réchauffer et l'assouplir. Puis réaliser des petites boules de pâte verte, de taille régulière.


4. Enfoncer un fil de fer dans chaque boule, sans traverser.


5. Sur du papier cuisson, faire cuire au four (110°), 15 min environ. Laisser refroidir.
6. Poser chaque œil sur une pince à linge et peindre le centre de chaque œil à l'acrylique noire. Laisser sécher.



7. Recouper le fil métallique à la bonne longueur.


Et voilà ! Petit cochon, t'as de beaux Yeu, tu sais !


« La créativité est contagieuse, faites la tourner » - A. Einstein.

Je vous souhaite une douce semaine et un bon week-end du 1er Mai !
Devinez où je serai...
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...